Ontario - Wellington Water Watchers  : restitution sur Vittel Nestlé

1er mars 2019 - Wellington Water Watchers

 

De retour en Ontario, Mike Balkwill, Directeur de Campagne de l'ONG Wellington Water Watchers , a publié cinq articles pour raconter la rencontre internationale du 12 février à Vittel-Contrexéville.

 

LIRE article n°1 : Préparation des «Rencontres Internationales sur l’Eau Bien Commun» sur la prise d’eau Nestlé à Vittel, en France

 

LIRE article n°2 : Contrôler l’eau, c’est contrôler la vie - Programme mondial de Nestlé

 

LIRE article n°3 : Nestlé à Vittel - «C’est encore du déjà vu» !

 

LIRE article n° 4 : Solidarité avec les habitants de Vittel en lutte contre Nestlé

 

LIRE article n°5 : Compte-rendu de Vittel - Réunion publique le jeudi 7 mars à 19h à Elora

 

 



La vie est-elle un long fleuve tranquille ? Plusieurs raisons de penser que NON !


28 février 2019 - Collectif eau 88

 

La concertation publique Préalable, sollicitée par le président du Conseil Départemental, pour mettre fin à la contestation de quatre « pauvres » associations (ASVPP, O-N, UFC Que Choisir, VNE), s’achève dans un certain désastre pour le Conseil Départemental et… le Préfet !

 

Désastre procédural, médiatique, politique, démocratique… Naufrage du président du Conseil départemental le 14 février à Vittel, du garant, du préfet (la liste n’est pas exhaustive) !

 

Le président du Conseil départemental, si sûr de lui avant la concertation, vacille car il doit rendre des comptes aux élus et à leur Collectif, aux médias nationaux et internationaux qui s’emballent…

 

La concertation publique préalable génère des effets paradoxaux. Ceux qui pensait, en une entourloupe, figer le débat, l’ont au contraire aider à se diffuser, dans nos villes, notre département, le pays et, n’hésitons pas, le monde.  

LIRE l'intégralité de l'article du Collectif eau 88



Vidéo de la rencontre avec les brésiliens et les canadiens

26 février 2019

Voici la vidéo des meilleurs moments de la rencontre avec nos amis Canadiens et Brésiliens, pour ceux qui y étaient(moments d’émotion intense) et pour ceux qui n’y étaient pas (moments d’informations) !

A faire parvenir à M. Levis, directeur de Nestlé Vittel, qui nous a déclaré, lors de la séance de clôture de la concertation du 14 février qu’il ignorait tout de ces choses-là ! Cette fois-ci,  il ne pourra plus le dire !

Grand merci à Michel, du Collectif eau 88, pour cette vidéo !

 



Retours médiatiques sur la clôture de la "concertation"

Reportage de Stéphanie Otto, de la télévision sarroise SR 1

VOIR REPORTAGE

LIRE RESUME en français (merci à Andréas, membre du Collectif)

LIRE TRADUCTION du reportage en français

 

A comparer avec  vià Vosges

VOIR REPORTAGE

 

Comme le dit Daniel Schneidermann dans Arrêt sur image, pourquoi tant de retenue chez les médias français, proches ou éloignés ?????  (VOIR les précédents reportages sur Vittel)


Paroles d'habitants

Soirée de clôture de la "concertation publique SAGE GTI  - Vittel

14 février 2019

 

Tous les médias l’avaient dit : « le scénario CLE va gagner ». On s’en doutait un peu tant la concertation avait été « bien organisée » et caricaturale, mais cela les médias ne le disent pas. Oubli journalistique ?

Toujours est-il que les cadres de Nestlé, prompts à se présenter aux ateliers où leur direction pouvait les scruter, ne sont pas venus jeudi soir. La salle du palais des congrès a donc été livrée aux irresponsables du Collectif Eau 88 qui ont occupé le terrain par leurs questions. 

En deux mois, c’est la première fois que des expressions contradictoires pouvaient avoir lieu. C’est dire si les organisateurs pensaient que la concertation était close après les deux ateliers.

 

On a pu quand même assister à une tentative de lynchage de notre amie Line, venue, au nom du collectif, témoigner de ses compétences en matière d’analyse scientifique des processus de concertation et de questionnaire. Elle a déclenché les foudres, la seule fois en 4 séances, de nos mâles décideurs :

- le garant, Désiré Heinimann, qui visiblement n’avait pas entendu que Line, Universitaire en Sarre, était membre du Collectif Eau 88

- le président du Conseil Départemental, Monsieur Vansson, qui avait confondu, la soirée avançant, « plus honnête » avec « malhonnête ». On ne doute pas que son conseil, aidé du Verbatim audio de la soirée, mis en ligne avec 24 heures de retard, va l’aider à se déterminer sur les actions à diligenter.

- et Monsieur le Préfet, mais oui, lui même !

C’est dire si la « concertation » avait battu son plein du côté des décideurs et affidés.

 

Lors de notre rencontre du 12 février, nos amis canadiens et brésiliens  nous avaient   bien fait toucher du doigt qu’ici ou ailleurs c’était pareil pour Nestlé. Leurs propos étaient prémonitoires   sur les paroles prononcées ce soir de clôture par  M. Levis, directeur de Nestlé Vosges (2:01:30 ) : "le sujet de Vittel est un problème local qu’il faut régler localement…" (c’est ce qu’ils disent sur les 95 sites industriels dans le monde !). Si on n’ouvrait pas ses oreilles… on pourrait le croire. D’ailleurs nous dit-il, "je ne suis pas au courant de ce qui est dit ici sur le Canada"… et d’évoquer ses "enfants, nés ici"… C’est pas bien cela M. Levis, mêler ses enfants… il faudra bien un jour leur dire, ou alors ce seront les copains d’école… Dépêchez vous !

 

Il aura fallu attendre cette réunion de clôture pour que le public obtienne enfin la possibilité de s'exprimer librement (2 minutes en moyenne par personne) ! Le résultat de cet exercice est détonnant !

Le verbatim audio est en ligne depuis le 20 février matin

 

ECOUTER le VERBATIM

Débat - Echanges avec le public [01:44:10 ; 03:03:38] -

Jean Pierre Fournier, Contrexéville (1:44) - Arlette Jaworsky, Contrexéville (1:48) - Jean Christophe, Valfroicourt (1:50) - Renée lise Rothiot, Vittel (1:53) - Daniel Bourgeois, maire (1:58) - Lévis, Nestlé Vosges (2:01:30) - Sylvain Loisan, Vittel (2:04:) - Marie-Françoise Fournier, Contrexéville (2:07:53) - Frédéric Mathieu, Mirecourt (2:13:) - Réponses de Frank Péry maire de Vittel, Hervé Lévis/Nestlé Vosges, Daniel Gremillet/Ermitage (2:13:) - Pierre Oury, Préfet des Vosges (2:22:30) - Jean-Marie Chevrier, Valfroicourt (2:26:03) - Réponse de Jean-Jacques Gaultier-député-ex maire de Vittel (2:28:03) - Romain Didier, Suriauville (2:34:40) - Jean-Francois FLECK, VNE-Collectif (2:42:55)- Dominique Sauté, Haréville-Vittel (2:42:55) - Eric Laï, Valleroy aux Saules (2:45:25) - Andréas Pfeiffer, Epinal (2:48:29)- Raphaël Simonin, Monthureux le Sec (2:52:55) - Annie Barthélémy, Villotte-Vittel (2:55:30).

 

Comme le Verbatim écrit n'est toujours pas en ligne (ce qui ne change rien aux yeux du Conseil départemental et du Garant interpellés… les sourds apprécieront… vous avez dit discrimination ?), voici les textes que nous ont transmis deux des personnes du public :

LIRE le texte d'ANNIE (prise de parole à 2h 55mn 30sec)

LIRE le texte de RENEE LISE (prise de parole à 1h 53 m)

LIRE le texte d'ANDREAS et CLOTILDE (prise de parole à 2h 48mn29 sec)


Brésil, Canada, France unis pour défendre l'eau, bien commun !



Vous avez-dit "concertation publique" ?

En vue de la réunion de clôture de la Concertation du 14 février, le Collectif eau 88 communique :

"-Les réactions des membres du collectif ayant participé aux ateliers des 

-Une première synthèse de ces éléments qui nous serviront de base critique si la parole nous est donnée ce fameux 14 février 2019 !"

 

LIRE les REACTIONS des membres du Collectif

LIRE la SYNTHESE  du Collectif


Dans l'Ontario on prépare le voyage à Vittel

Karen Rathwell  et Susan Glasauer  de l'université de Guelph représentantes de l'ONG Wellington Water Watchers, accompagnées de Franklin Frédéric de la communauté de Sao Lourenço au Brésil seront mardi 12 février présents aux côtés du Collectif Eau 88 pour échanger sur les pratiques de la multinationale Nestle Waters en France, au Canada et au Brésil.

 Nous comptons sur un public nombreux, sur ses témoignages et ses réflexions !

A mardi 12 février 18h espace Andrée Chédid à Contrexéville.

 

LIRE LE COMMUNIQUE (en anglais) de WWW

 

 


Rencontre publique internationale sur l'Eau Bien Commun à Contrex

Le 12 février 2019 à 18h des citoyens du Canada et du Brésil participeront à une soirée d'échange avec les habitants des Vosges pour leur faire part que ce qu'ils vivent à  Vittel n'est pas unique mais correspond à une pratique constante de la multinationale Nestlé à travers le monde.

Soyez nombreux pour partager cet événement !

 

18h Espace Andrée Chédid Contrexéville



Le Collectif des élus entre dans le débat !

17 maires des Vosges ont initié un Collectif d'élus pour s'opposer aux transferts d'eau du sud-est vers le sud-ouest vosgiens, proposés par le Conseil départemental et la préfecture.

Conseilleur Nestlé, bénéficiaire Nestlé !

Ils invitent les élus de tout le territoire à délibérer dans les conseils municipaux afin de dire non aux transferts !

 Bravo les élus, votre Collectif existe et agit !

 Et vous les électeurs, faites pression sur vos élus !

 

LIRE LE PROJET DE DELIBERATION


Signons la pétition internationale SumOfUs !

Soutenons les habitants de Vittel dans leur lutte pour la préservation de leur nappe phréatique en demandant à Nestlé de cesser de s’accaparer l’eau !

 

SIGNER LA PETITION  



Un abécédaire pour répondre aux questions qui se posent

Un abécédaire a été réalisé par quelques membres du Collectif Eau 88. Il atterrira bientôt dans les boîtes aux lettres de la population concernée directement par le sujet des transferts (dites "substitution" ça fait mieux et c'est moins compréhensible).

Les membres du Collectif l'ont eu il y a quelques jours en primeur, aux internautes venant sur ce site, de le découvrir à présent. A vos marques !

 

LIRE l'ABECEDAIRE


Durablement vôtre

Décembre 2018

 A Vittel, dans les Vosges, la multinationale suisse Nestlé Waters tente de privatiser l’eau à Vittel.

Explication par Bernard Schmitt, représentant de l’association « Oiseaux Nature » au « Collectif Eau 88 ».

Un reportage d'Eric Mutschler.

« Durablement vôtre » est l’émission quotidienne de 52 minutes présentée par Eric Mutschler avec les actrices et les acteurs du développement soutenable, multidiffusé sur 16 radios associatives de Lorraine et d’ailleurs : BLE Radio ; Fajet ; Fidélité Mayenne ; Radio Déclic ; Radio des Ballons ; Radio Gué Mozot ; Radio Verdon ; RCF Aube Haute-Marne ; RCF en Bourgogne ; RCF Cœur de Champagne ; RCF Lorraine-Nancy ; RCF Jérico-Moselle ; RCN ; RDB ; RDM et RPL.

 ECOUTER  l' INTERVIEW


Eau de VITTEL - Aberration écologique, économique et sociale !

18 décembre 2018

 

L'association Oiseaux nature écrit :

"Amis Vosgiens, savez-vous ce que trame Nestlé à Vittel ?!! Vittel, tout le monde connait Vittel pour son eau... Eh bien Nestlé Waters surexploite sans vergogne la nappe de la ville, et veut même construire des dizaines de kilomètres de pipelines pour que les habitants puisent leur eau ailleurs. Une aberration écologique, économique et sociale !!! Nous le savons, même si nous ne voyons pas la différence car l'eau coule toujours lorsque l'on tourne le robinet, les nappes se vident de plus en plus et ne peuvent plus se remplir correctement à cause de périodes de sécheresse de plus en plus grandes. Même si notre confort de vie nous préserve encore, les ressources en eau viennent à manquer... Et pour faire plaisir à une multinationale, il est envisagé de construire des pipelines pour affaiblir une autre nappe pour les besoins de communes ayant sur place leurs propres ressources en eau !!! Où est la priorité du département et celle des pouvoirs publics ? Alimenter la population locale, protéger les milieux aquatiques et les nappes souterraines ? A croire que l'intérêt économique passe avant l'intérêt général."

 

VOIR le SITE WEB  de l'association

VOIR sa PAGE FACE BOOK 


Demain 13 décembre, de nombreuses personnalités ont fait le choix de soutenir le Collectif Eau 88 !

En effet on attend le Préfet, le Sous-Préfet et le Président du CD des Vosges. Gageons que de nombreux élus feront aussi le déplacement pour nous soutenir ! Peut-être même que GDLMB viendra himself pour regretter d'avoir vendu à Nestlé et d'avoir mis l'eau en bouteilles plastiques qui polluent aujourd'hui l'univers… De belles métastases vosgiennes à travers les cinq continents. Il est encore là le temps du regret.

 

Qu'il fait chaud au cœur, le communiqué limpide de FNE, dans la foulée de son communiqué du 18 mars 2018

 

LIRE LE COMMUNIQUE DE FNE

 

 

Par ailleurs, qu'elle fait chaud aussi, la pétition internationale de SumOfUs contre Nestlé à Vittel vient de bondir de 30 000 signatures en quelques jours. Gagner ce combat est à portée de main mais la mobilisation doit continuer.

 

CONSULTER LA SITATION DE LA PETITION DE SumOfUs


Tous à Vittel le 13 décembre pour dire non aux transferts !

Allons en masse à la réunion publique du 13 décembre 2018 à l'invitation du Conseil départemental

Palais des Congrès 18h le 13/12/2018. Et avec Jean-Marie disons "moi, la concertation ça me botte !"


Signons la pétition internationale contre Nestlé Waters à Vittel !

Soutenons les habitants de Vittel et environs dans leur lutte pour la préservation de leur nappe phréatique en demandant à Nestlé de cesser de s'accaparer l'eau !

 

Merci SumOfUs :"SumOfUs est une communauté internationale de travailleurs, consommateurs et investisseurs qui forcent les grandes entreprises et les gouvernements qui sont sous leur influence à rendre des comptes à l’aide de campagne sur des enjeux comme le changement climatique,…, la protection de l’environnement…"

 

JE SIGNE LA PÉTITION

 



Nestlé fait semblant mais ne lâche rien !

Le Collectif Eau 88 communique sa réponse à Nestlé suite à l'article paru dans Vosges Matin du 1er décembre 2018

 

 

LIRE L'ARTICLE DE VM

 

LIRE LA LETTRE DU COLLECTIF EAU 88 A SES ADHERENTS


Vittel : la Concertation publique annoncée pour le 13 décembre 2018

 

Diable, Vosges Matin annonce la concertation en l'accompagnant des maudites bottes de paille de Valfroicourt !

Première réunion le 13 décembre à 18h au Palais des Congrès de Vittel.

Venez très nombreux !

 

 

VOIR LES MODALITES DE LA CONCERTATION

 


Le Collectif réuni à Valfroicourt pour définir sa stratégie de concertation !

Réunion du Collectif à Valfroicourt 16 novembre 2018

 

Plus de 50  personnes se sont rassemblées hier soir à Valfroicourt, dans la salle communale prêtée gracieusement par la municipalité.

L'objectif était d''échanger sur la stratégie du Collectif vis à vis de la Concertation Publique Préalable qui démarrera le 13 décembre à Vittel.

 

Bien sûr nous affinerons les stratégies à l'issue de la première journée, selon son déroulement. En attendant il est convenu :

1) d'éditer un abécédaire facile à s'approprier avec un langage clair, en argumentant sur les faits

2) de participer en masse aux réunions physiques

3) de défendre les positions du collectif (moratoire des décisions en attendant des données plus précises sur le fonctionnement de la nappe secteur sud-est, non aux transferts d'eau (sud-est et nord) ,arrêt de l'embouteillage Bonne source par Nestlé)


Café citoyen à St Dié - L'eau à Vittel, un bien commun menacé !

 Quarante personnes s’étaient déplacées pour échanger avec les 4 pilotes du Collectif Eau 88. Daniel, organisateur de la

soirée aurait préféré un public plus nombreux. Certes, mais cela veut quand même dire que 40 personnes se sont senties concernées par ce sujet de l’eau qui va bien au-delà de leur intérêt immédiat. La qualité était donc au rendez-vous chacun ayant conscience de la gravité de la période et des enjeux. La preuve : 24 nouveaux adhérents au Collectif (individus, couples, familles). 


CLE du 25 octobre - Processus de concertation

 Les propositions pour le processus de concertation publique préalable ont été adoptées majoritairement, les membres du Collectif ont voté point par point contre ou se sont abstenus à l’exception du sujet de la durée, 72 jours, qui nous a semblée correcte.

 

La concertation se déroulera selon deux  modalités :

 o   des contributions sur internet de début décembre à fin février

 o   des réunions publiques et des ateliers : 4 dates sont aujourd’hui prévues : 11 décembre, 17 janvier, 24 janvier, 14 février

 Les réunions publiques et ateliers se dérouleront exclusivement à Vittel et Contrex, ce que nous avons regretté. La durée des ateliers est passée de 2 à 3h à la demande des garants, ce qui nous a semblé judicieux.

 

L’hydrogéologue du BRGM a présenté dans l’intégralité les documents qui avaient été simplement survolés le 3 juillet ((vous avez eu ces documents à l’issue de la CLE du 3 juillet) avec des conclusions nouvelles :

 1)      Le fonctionnement de la nappe des GTI sud-est est plus complexe que supposé

 2)      Nécessité de disposer de données supplémentaires

 3)      Selon le volume des prélèvements la baisse des niveaux d’étiage des ruisseaux irait de 2% (prélèvement de 125 000 m3 jamais envisagés) à 9% (prélèvement de 1 M de m3 (rappel :il est envisagé de prélever entre 500 000 et 1 M de m3)

 4)      Le modèle de fonctionnement de la nappe des GTI sud ouest est toujours valide

 Ces conclusions ont refroidi l’assistance et suscité le courroux du DDT d’autant plus que JF Fleck l’avait contré sévèrement sur le sujet de la drainance des Muschelkalk vers les GTI, et qu’un élu s’était étonné que « si on ne mettait pas d’eau du Muschelkalk [type grande source] au robinet des Vitellois, il ne voyait pas pourquoi on continuait à mettre l’eau du grès vosgien en bouteille ».

 

 LIRE MODALITES DE LA CONCERTATION

 


Le Collectif demande à être associé aux modalités d’élaboration de la Concertation publique

  18 septembre 2018

 

Suite à la nomination des garants le 12 septembre, le Collectif écrit au conseil départemental pour être associé à l’élaboration des modalités de la concertation.

 

La réponse est étique  et affligeante.

 LIRE REPONSE PRESIDENTE CLE

 

 


Rassemblement Porte du désert

Valfroicourt - 8 septembre 2018

 200 personnes se sont rassemblées pour une inauguration festive de la porte du désert et dire NON aux transferts d’eau votés par la CLE le 3 juillet, OUI à la priorité aux habitants.

L’ensemble des impressionnants monuments de paille créés par Jean-Marie, agriculteur à Valfroicourt, est situé au bord de la route nationale  d’Epinal à Vittel (passage de 6000 véhicules par jour).

 La tv suisse avait assisté à l’installation d’un monument.

 viaVosges tv a couvert l’évènement

 


A propos de Guy de la Motte Bouloumié

 19 juillet 2018

 L’ex PDG de la Société des eaux de Vittel sort de sa réserve. Analyse de son interview par le Collectif eau 88.

 

« GDLMB - "L’État, garant de la loi, est là, de toute façon, pour veiller. »

CE88 - Que dire de l’Etat quand il n’a pas réagi pendant des années aux dépassements d’autorisation de l’ermitage (entre 150 et 250 000m3/an de 2002 à 2012 !), pour finir par régulariser la situation à 650 000m3 …. Que dire de l’Etat qui connait la situation de déficit de la nappe depuis les années 70 et qui a laissé la surexploiter en distribuant les autorisations, à la Sté des Eaux de Mr Bouloumié comme à Nestlé…

 

GDLMB - « Il faut voir les choses dans le cadre de l’intérêt général ».

CE88 - C’est précisément au nom de l’intérêt général que les associations, les élus et les citoyens s’opposent aux transferts d’eau envisagés.

 

GDLMB - «[Il faut voir] l’intérêt des populations locales d’une part, et l’intérêt économique d’autre part ».
CE88 - Oui, mais il y a des priorités à respecter sur le plan de l’éthique mais aussi rappelées par la loi (usage prioritaire pour les populations) et l’intérêt général n’est en aucun cas la somme des intérêts particuliers…

 

GDLM - « Il faut parler avec des dossiers sérieusement constitués et pas seulement quelques bribes de connaissances acquises à tort et à travers. »
CE 88 - Ce procès d’intention est grave. Nous connaissons parfaitement nos dossiers. Tout ce que nous affirmons est vérifiable dans les rapports et comptes rendus de la CLE, et personne jusqu’alors n’a pu nous contredire.

 

GDLMB - « La question du GTI et de son renouvellement est une chose que l’on connaît ».
CE88 - En effet, Mr Bouloumié connait bien ce déficit puisqu’il y a largement participé avec la Sté des Eaux avant Nestlé, de 1979 à 1992, pour les eaux de process : 1.5 millions de m3/an !

 

GDLMB - « Mais beaucoup parlent, racontent des choses qui relèvent parfois du délire complet. Mais jusqu’à présent, il n’y a jamais eu de coupure d’eau. Donc, pas d’affolement ! »
CE88 - Le chantage aux restrictions pour les usages domestiques ne relève pas du délire mais émanent des propos du Préfet !

 

GDLMB - « L’eau dite Bonne source qui est exportée vers l’Allemagne par Nestlé, représente un intérêt économique important pour notre région. Des recettes tombent dans le panier public, caisses de l’État et de la commune. »
CE88 - Mr Bouloumié oublie de préciser que l’exploitation de Bonne Source n’a aucune retombée financière sur le territoire (exonération de la surtaxe liée à l’exportation)

 

GDLMB - « Toutes ces campagnes qui sont faites en ce moment pour faire parler de soi, ce n’est pas très sain… ».
CE88 - Nouveau procès d’intention inacceptable que de qualifier ainsi les différentes campagnes d’information à destination des citoyens tenus jusqu’à présent à l’écart de toute information ! On peut alors se demander : pour qui « roule » aujourd’hui Mr Bouloumié ?

 

GDLMB - « Il faut de la mesure dans cette affaire ».
CE88 - Il faut ajouter le sens de l’intérêt général, du respect de la ressource en eau bien commun à tous, de sa pérennité pour les générations futures et de son caractère inaliénable. »

 


Lettre ouverte au préfet suite à la CLE du 3 juillet

 Juillet 2018

 

Après la CLE du 3 juillet chaque association du Collectif demande au Préfet de faire cesser l’embouteillage de Vittel Bonne Source par Nestlé (exemple courrier de VNE)

 

 LIRE LA LETTRE DE OISEAUX NATURE AU PREFET

 


Réplique du Collectif à la communication scénarisée par la présidente de la CLE et Nestlé le 3 juillet

CLE du 3 juillet 2018

 

Dans les interviews du 3 juillet réalisées par Vosges TV et Vosges matin dans les locaux du Conseil départemental des Vosges, on a pu voir la présidente et le vice président de la CLE vanter les décisions du jour, en même temps que le directeur d'Agrivair Nestlé - non membre de la CLE- tenait le même discours enregistré quelques minutes plus tôt !

 

Les pilotes du Collectif eau 88 n'ont pas vraiment apprécié cette "communication scénarisée par le bureau de la CLE et Nestlé"... Ils l'ont écrit à Mme Begel avec double au Procureur de la République, au Préfet, aux membres de la CLE, au CESER Grand Est, aux médias et puis à AntiCor !

 

La présidente de la CLE a répondu illico presto au Collectif : rien sur le fond, tout sur la forme, comme d’habitude ! N’empêche qu’elle valide de façon implicite les possibles conflits d’intérêt et surtout la scénarisation de la communication du Bureau de la CLE et de Nestlé Waters !!!

 

 

Lettre du Collectif à la présidente de la CLE

 Courrier Présidente CLE 5 juillet 2018.pdf

LIRE LETTRE PRESIDENTE CLE AU COLLECTIF EAU 88

 



Ambiance à la manifestation du 3 juillet 2018 !

200 personnes se sont rassemblées devant le Conseil départemental des Vosges à Epinal pour protester contre la décision de la CLE de transférer de l'eau des territoires voisins pour alimenter les populations de manière à laisser Nestlé Waters pomper dans la nappe des GTI déjà fortementen déficit.

Un grand merci à  Michel , membre du Collectif eau 88 et réalisateur de cette magnifique vidéo !



CLE du 3 juillet : déclaration du Collectif Eau 88

 

Déclaration du Collectif Eau 88 devant la PRESSE et les manifestants avant l’entrée en réunion de la CLE et déclaration devant les membres de la CLE au début de la réunion

 

 

 

« Nestlé Waters prend l’eau !

 

En quelques semaines le contexte du SAGE GTI s’est profondément transformé.

 

·        Les médias allemands, nationaux et locaux français, ont relayé les inquiétudes du Collectif Eau 88 et fait comprendre à la population qu’il était tout simplement impensable de substituer l’eau du robinet des populations par une eau venue d’ailleurs pour permettre à Nestlé de poursuivre son embouteillage comme si de rien n’était

 

 

·        La justice a parlé au nom du procureur de la République d’Epinal qui, après 18 mois d’investigation estime que « L’enquête pénale tend à démontrer que, lors du processus d’élaboration du schéma d’aménagement et de gestion de la nappe GTI par la commission locale de l’eau, des faits pouvant recevoir la qualification pénale de prise illégale d’intérêts sont susceptibles d’avoir été commis par Claudie Pruvost et l’association Vigie de l’eau [présidée par son mari, cadre dirigeant de Nestlé Waters International au moment des faits – NDLR] » affirme le procureur, via un communiqué de presse. Pour ces faits, la peine maximale encourue est de cinq ans d’emprisonnement et 500 000 € d’amende. L’agence française anti-corruption a confirmé l’analyse du parquet d’Epinal

 

·        Par ailleurs Conseil départemental et Préfecture viennent de découvrir que ce type de décision doit être précédé d’une « consultation publique préalable » depuis la loi de 2016. Ainsi on veut faire prendre une décision structurante à la CLE, puis organiser la consultation publique puis faire procéder à une validation définitive, c'est-à-dire décider après comme avant ! Inventons le terme de « consultation publique postalable » !

 

·        La population prend conscience, grâce à la synergie des médias et aux réunions publiques organisées par le Collectif Eau 88, de la situation et se mobilise, en France et en Allemagne

 

-          3 réunions publiques organisées par le Collectif Eau 88 ayant mobilisé 450 personnes

 

-          130 000 signatures sur la pétition allemande demandant à Nestlé de sortir du commerce de l’eau

 

-          35 000 signatures sur la pétition vosgienne du « Collectif Eau de l’Ouest Vosgien » mise en ligne il y a à peine 2 semaines

 

-          Des dizaines de lettres à la présidente et aux élus de la CLE, dont 2 maires courageux

 

-          La présence massive de la population ici, aujourd’hui, dans la rue, devant le conseil départemental

 

Ainsi, il est suspect qu’aujourd’hui, Préfet et Conseil départemental s’acharnent à vouloir nous faire entériner le vote du 26 avril 2016 obtenu sous la présidence de Mme Pruvost… Nous ne participerons pas à ce déni de démocratie et demandons l’annulation de la décision du 26 avril 2016 à l’encontre de laquelle nos 4 associations s’étaient opposées avec fermeté contre la totalité des 42 autres membres, fonctionnant comme un seul homme sous la férule de la préfecture et de Mme Pruvost.

 

Nos revendications sont simples

 

·        Etablir un moratoire pour permettre l’information des populations et des élus, la plupart tenus dans l’ignorance de ce qui se trame

 

·        Refuser le principe même des transferts d’eau du « sud est » vers le « sud ouest vosgien », l’impact environnemental n’ayant même pas été étudié avant la décision, et la disponibilité de la ressource n’étant pas encore validée par le BRGM…

 

·        Rétablir, conformément à la loi de 2006, le principe de priorité d’usage de l’eau pour les populations dans les solutions à élaborer

 

·        Mettre fin à l’embouteillage de « Vittel Bonne Source » abusivement appelée « Eau minérale naturelle » et à tout autre prélèvement Nestlé Waters dans les GTI. Le Préfet des Vosges est compétent pour leur retirer cette autorisation dès aujourd’hui en raison des menaces que cela représentent sur la pérennité de la ressource

 

·        Ce qui imposera de toute façon des modérations de prélèvements de la part de tous, Ermitage et population, dans cette nappe sans, quoi elle ne pourra se reconstituer avant les difficiles périodes, déjà en œuvre, de désordre climatique que nous allons vivre

 

Enfin deux arguments, systématiquement évoqués, sont à déconstruire

 

·        Celui du coût : quelles que soient les déclarations de la puissance publique dans ce domaine, les coûts seront, in fine, supportés par le consommateur / contribuable. Certes on nous dit que Nestlé pourrait généreusement mettre la main au portefeuille. Sommes-nous prêts à vendre le monopole d’exploitation des GTI sud ouest à Nestlé ? Restons dignes !

 

·        Celui de l’économie et de l’emploi : c’est un faux argument. Plus Nestlé embouteille, plus il réduit l’emploi. 4500 emplois en 1975, 900 aujourd’hui dont 150 emplois précaires face à une production de plus en plus automatisée qui a permis de multiplier la production par 5 en 40 ans. De plus, de part son exonération de la surtaxe sur les eaux minérales, l’activité « Bonne Source » ne génère aucune retombées sur le territoire (moins 3 millions d’euros/an !).

 

A signaler aussi une redevance négligeable de 0.108€/m3 versée à l’Agence de l’Eau (soit environ 80 000€ pour ces prélèvements GTI), alors que les collectivités, elles, versent 0.144€/m3 !

 

Représentants de l’Etat, représentants des élus, vous êtes entrains de vous séparer des citoyens, retrouvez le sens du bien commun. » 


Annonce préliminaire du Collectif à la CLE du 3 juillet

Extrait de l'annonce préliminaire du Collectif à la CLE du 3 Juillet 2018,

devant le siège du Conseil départemental

 

LIRE LA VIDEO

 

 Suite à la demande des personnes présentes  aux réunions publiques de Bulgneville, Vittel et Dompaire, une adhérente du Collectif eau 88 crée ce logo  "L'eau, Priorité aux habitants" pour le rassemblement du 3 juillet devant le Conseil départemental. Bravo et merci !

 


Pétition : L'eau potable en danger !

Juin 2018

  Lancée à l’initiative de quelques personnes ayant adhéré au Collectif eau 88, cette pétition demande un moratoire sur les transferts ! Elle recueille 35 000 signatures à la veille de la CLE du 3 juillet !

  Par ailleurs, le Collectif appelle à signer la pétition  internationale lancée par l'ONG Sauvons la forêt . Plus de 180 000 signatures recueillies à la mi novembre 2018  ! 

 SIGNER LA PETITION

 


Appel à écrire à la CLE pour dire NON aux transferts !

 

Appel à écrire à la  CLE pour dire NON aux transferts – juin 2018

 

Le collectif appelle ses membres à écrire à la CLE en

prévision de sa réunion du 3 juillet pour dire NON aux transferts et demander  un moratoire !

Plus de 60 personnes répondent à cet appel ! Une

démarche courageuse dans un territoire où l’omerta est plutôt la règle !


Réunion publique à Dompaire

 

Réunion publique de Dompaire - 27 juin 2018

 

Vosges matin a couvert l’évènement.

« Les points saillants :

- La forte présence de la population et d’élus (les organisateurs ont compté 172 personnes (hors

conférenciers))

- L’adhésion très forte au Collectif eau 88 : 60 personnes ! C’est le meilleur score. Nous disposons

actuellement de 180 adhérents

- La grande interactivité de cette séance, où nous n’avons eu à projeter que quelques diapos pour éclairer quelques sujets techniques

- Une certaine gravité des gens à la perception d’un sujet qu’ils découvraient, pour beaucoup depuis quelques jours seulement

- La parole d’un maire présent, membre du SIE des Ableuvenettes nous expliquant qu’il ne connaissait le sujet que depuis 10 jours, son président siégeant pourtant à la

CLE

- La prise de parole de Claude Maurice, fondateur d’Oiseaux Nature, éclairant ce dossier d’un œil nouveau : « L'eau est à la base de la vie. Les eaux de surface sont en connexion avec les eaux souterraines et les alimentent. Nos rivières sont déjà dans un état pitoyable et toute diminution de leur débit entraîne des concentrations des polluants, une augmentation de la température de l'eau. Cela induit la perte de l'oxygène dissous et la mort des poissons et autres. De nombreux insectes (phryganes, libellules etc) passent une partie de leur vie dans l'eau puis pendant leur vie aérienne nourrissent, par exemple, les hirondelles. Ils disparaissent également. Nous, les humains sommes en interconnexion avec toute cette vie. Nous avons eu pour beaucoup, le bonheur de pouvoir patauger dans la rivière. Cette immense richesse est en grand danger. Il faut la préserver d'urgence, commencer par gérer les ressources en eau en "bons pères de familles", non en pilleurs. Chacun de nous est concerné, Oiseaux-Nature ne cesse de le répéter »

- Un maire expliquant que Nestlé avait acheté, il y a de nombreuses années déjà, des terrains dans le sud-est vosgien en vue de forages éventuels…

- Un ancien maire expliquant qu’il fallait à tout prix explorer les voies juridiques contentieuses pour essayer de bloquer à chaque étape le processus de décision qui est en cours de façon irréversible

- Un représentant de la Confédération paysanne assurant le Collectif eau 88 de son soutien

Encore une fois ça n’est pas du tout exhaustif mais ce sont des éléments nouveaux dans les débats publics.

Les « pilotes » du Collectif Eau 88 tiennent encore à remercier Hubert Thiébaut et sa petite équipe qui a pris l’initiative  d’organiser cette réunion avec le concours aussi des municipalités de Dompaire et Lamerey qui ont mis gracieusement la salle des fêtes à notre disposition.

Dernière info : lors de cette réunion, quelqu’un a proposé la réalisation de badges et d’autocollant pour les voitures. C’est fait, les badges seront prêts pour mardi. Le prix de fabrication express est d’environ 80 centimes. Ils seront mis en vente à prix

libre. »

Merci à Michel, membre du Collectif Eau 88, qui a filmé et monté l'intégralité de la réunion



Réunions publiques à Bulgnéville et Vittel

Tract réunions publiques Bulgnéville - Vittel - juin 2018

 

80 personnes à Bulgnéville ; 200 à Vittel ; 120 à Dompaire

  

20 juin 2018

Suite à réunion publique de Vittel, deux nouvelles adhérentes au Collectif lui offrent cette chanson qui fait immédiatement le tour des réseaux sociaux ! Bravo et merci !

 

 

 

 


Réunion publique de Vittel – 12 juin 2018

 

Les médias locaux n’ont rendu aucun compte de cette réunion malgré le succès de celle de Bulgnéville et la présence à Vittel de  plus de 200 personnes !

Heureusement Michel, du Collectif eau, a filmé l'intégralité des échanges.




Une urgence : reconstituer la nappe d'eau !

 

Une urgence : reconstituer la nappe des GTI ! Vidéo Collectif Eau 88 - 7 juin 2018

Pourquoi demander l'arrêt des prélèvements Nestlé dans les

GTI ? Parce qu’il est urgent de reconstituer la nappe !

Extrait de l'interview du 7 juin 2018 par Vosges matin -

Jean François Fleck, représentant de Vosges Nature Environnement et Bernard Schmitt représentant d'Oiseaux Nature dans le Collectif Eau 88 en compagnie de M. Gaston Mathieu, président du syndicat des eaux des Ableuvenettes

LIRE LA VIDEO

 


Agir avec le Collectif Eau 88 !

7 juin 2018

 

Comment le Collectif eau 88 agit-il contre le pillage de l'eau, pour sa préservation dans l'intérêt des populations ?
Extrait de l'interview du 7 juin 2018 par Vosges matin - Jean François Fleck, représentant de Vosges Nature Environnement et Bernard Schmitt représentant d'Oiseaux nature dans le Collectif eau 88.

 

LIRE LA VIDEO 


Les médias rencontrent le Collectif

 

Nombreuses interview du Collectif pour des médias internationaux et nationaux – printemps été 2018

 

Mediapart puis la presse internationale et d’autres médias nationaux rencontrent le Collectif.

 Nestlé Waters mobilise son directeur international  lors d’une conférence de presse le 7 juin à Vittel, au prétexte de lancer sa machine à certifier. Le Collectif eau réplique immédiatement en invitant les journalistes à la sortie de chez Nestlé (presse allemande, française nationale et régionale) !

 


Une demande d'entrevue avec le maire de Contrexéville, restée sans réponse !

 Demande d'entrevue avec le maire de Contrexéville fin mai 2018

 

Luc Géreck, maire de Contrexéville, n’a même pas eu la politesse de répondre au Collectif qui lui demandait une entrevue et une salle gratuite pour une réunion publique dans sa commune !

 


Entrevue avec le maire de Bulgnéville

7 juin 2018

 

Le Maire de Bulgnéville, Christian Franqueville répond à notre sollicitation

et reçoit le Collectif Eau 88. Il ne se positionne pas clairement sur ce ossier. Il met gratuitement une salle à disposition et déclare envoyer un de ses représentants à la réunion publique du 16 juin (ce jour là, un conseiller est présent ; mais il s’exprime à titre personnel et non comme représentant du maire ou simple conseiller municipal)


Entrevue avec le maire de Vittel

4 juin 2018

 

Le maire de Vittel, répond rapidement et reçoit le Collectif Eau 88 . Il reconnait que le dossier est complexe mais qu’il souhaite entendre toutes les parties. Il ne se positionne pas  clairement sur ce dossier.

 Il met gratuitement la salle du Moulin à notre disposition et déclare que le maire sera représenté à la réunion d’information du 12 juin. Ce jour-là un conseiller sera présent, il ne prendra pas la parole malgré l’intervention de citoyens qui lui demandent de se positionner.

 


CLE du 15 mars : tentative de passage en force !

 La Présidente de la CLE tente le passage en force et essaie de de faire voter les transferts d’eau alors que ce n’est pas prévu à l’ordre du jour. Le Collectif monte au créneau, dénonce et refuse la manœuvre. Nous sommes rejoints par 3 membres de la CLE. Suspension de séance, le vote n’aura pas lieu !


Positionnement des associations du Collectif Eau 88

Mars 2018

 

La position du COLLECTIF EAU 88  sur le déficit de la nappe d'eau à Vittel et sur les scénarios proposés par la CLE.

 

LIRE


Concertation à la CLE

 

De mai 2017 à février 2018

 

Une « concertation » est lancée avec un groupe de 25 personnes sur les 45 de la CLE. Les 4 représentants d’associations opposées au projet en font partie ! Cette « concertation » dure près de 9 mois !

Yorck VON KORFF, un consultant venant de Montpellier, est choisi par le bureau de la CLE. Le Conseil départemental va  épenser 30 000 euros pour essayer de trouver un consensus au sein de la CLE sur les solutions à arrêter pour régler le SAGE GTI. En clair amener les 4 associations du Collectif Eau 88, sur la position majoritaire, c'est-à-dire lui faire accepter les transferts de masses d’eau ! (compte rendu du Copil Concertation).

Trois ateliers se déroulent à l’automne 2017 : animations, sous-groupes, gommettes, tout y passe. Le Collectif propose une solution : mettre l’eau des Muschelkalk au robinet des Vitellois et modérer les prélèvements de tous, notamment les deux principaux industriels. Notre objectif est de trouver des solutions dans le territoire sud-ouest sans transférer des masses d’eau. (positionnement associatif Sage GTI).

 Las, tir de barrage de l’administration et des élus. Nous prenons acte mais du coup notre position ne peut passer que par l’arrêt de l’embouteillage de Bonne source par Nestlé. Dès lors le processus de concertation est mort au sein de la CLE. Une année de perdue pour la collectivité, une année d’embouteillage gagnée par Nestlé.

 


Enquête préliminaire Claudie Pruvost

 

Juillet et Août 2017

 

Chacun des membres du Collectif est invité individuellement à rencontrer une OPJ de la gendarmerie qui instruit pour le Procureur de la République dans le cadre de l’enquête préliminaire diligentée à l’égard de Mme Claudie Pruvost pour suspicion de prise illégale d’intérêt

 


Visite de l'embouteillage de Vittel

 

16 juin 2017

 

Le Collectif Eau 88 est invité à visiter l’usine d’embouteillage Nestlé à Contrexéville, opération séduction

 


Visite de la fromagerie l'Ermitage

4 mai 2017

 

Le Collectif Eau 88 est invité à visiter la fromagerie

l’Ermitage à Bulgnéville : opération séduction


Rencontre avec le CESERE Grand Est

 

19 janvier 2017

 

Le CESER Grand Est reçoit le Collectif Eau 88 à Epinal.

Présentation de la problématique par le Collectif

 

Le CESER présentera son rapport  


Réunion publique à Neufchâteau

12 décembre 2016

 

Une quinzaine de personnes à Neufchâteau…


Réunion publique à Darney

1er décembre 2016

 

Une vingtaine de participants dont plusieurs élus du Sud Est vosgien.

La presse ne couvre pas l'évènement.


Réunion publique à Contrexéville

17 novembre 2016

Une dizaine de participants…

La presse ne couvre pas l'évènement.

L'eau qui mord interview Jean François FLECK à la sortie de la réunion.

 

VOIR LA VIDEO

 



Signalement au procureur de la République

 

Été 2016

   

Le Collectif Eau 88 ainsi que l’association Anticor  signalent le conflit d’intérêt au sein du SAGE GTI au Procureur de la république d’Epinal (Vosges matin en rend compte à sa façon…).

 

En effet, lors de la CLE du 26 avril 2016, un membre du Collectif  a remarqué l’homonymie entre la présidente de la CLE,  le président de la Vigie de l’Eau -structure porteuse du Sage -  et un cadre dirigeant de la multinationale Nestlé. Vérifications faites, il s’agit bien de  Claudie Pruvost, conseillère départementale et conseillère municipale à Vittel, et de son mari Bernard Pruvost.

 

 LIRE ANTICOR DANS VOSGES MATIN

 

 



Première soirée débat à Epinal

14 juin 2016

 

Une cinquantaine de personne s’était déplacée à l’annonce de cette soirée débat à la faculté de droit d’Epinal, en présence de plusieurs médias régionaux (Actu 88, Vosges matin…).

 

 LIREZ L'ARTICLE DE VOSGES MATIN

 

 https://www.calameo.com/read/0056012218ca68afa2b02


Lettre au Préfet et au Conseil départemental : NON aux transferts

Mai 2016

 

Le futur Collectif leur fait part de son désaccord de fond avec les solutions retenues par la CLE et votées le 26 avril 2016 à l’unanimité moins les 4 membres du Collectif qui va se fédérer à cette occasion. En effet, pour pallier le déficit constaté dans la nappe des GTI sud-ouest la CLE propose tout simplement d’aller en piquer ailleurs : alluvions de la Moselle à Vincey, sources de la Chavée à Attignéville, voire calcaires du Dogger à Bazoilles su Meuse. Une ou les trois solutions ? A voire dit la présidente de la CLE. Sûr que Suez va être d’accord !

 

LIRE LA LETTRE   

 

 


Communiqué de Vosges Nature Environnement

20 mars 2018

 

« L’alimentation en eau potable est l’usage le plus essentiel de l’eau. Aujourd’hui, lorsque nous ouvrons les robinets, de l’eau de bonne qualité prélevée à proximité de nos habitations s’en écoule. Mais bientôt plus à Vittel. Non, à Vittel, l’eau qui s’écoulera des robinets sera acheminée par pipeline sur des dizaines de kilomètres. France Nature Environnement tire la sonnette d’alarme : le géant international Nestlé Waters s’est approprié la ressource locale pour commercialiser de l’eau en bouteille, exportée en Allemagne. Au risque d’épuiser la nappe et au détriment des populations locales. »

 

LIRE L'ARTICLE


Communiqué UFC Que Choisir

18 avril 2018

 

La CLE « a tout bonnement proposé, comme alternative, la construction de dizaines de kilomètres de canalisations pour aller chercher l’eau potable dans les territoires voisins. Le coût serait de 15 à 30 millions d’euros sur vingt ans ; cela représente, pour le consommateur, une augmentation du prix de l’eau de 0,20 à 1 € par mètre cube d’eau. »

 

LIRE L'ARTICLE