8 mai 2021

Rassemblement samedi 8 mai à 11h au port d'Epinal

Participez à l'enquête publique  !

Epinal fait partie des quatre villes des Vosges désignées comme « centres de préparation préolympiques » pour les JO de Paris 2024 (avec Vittel, Géradmer, La Bresse).
Son projet de « stade d’eaux vives », conçu pour l’entrainement de kayakistes, est un non sens écologique. Situé sur la Moselle dont l’étiage se réduit comme peau de chagrin avec les sécheresses récurrentes, il va entrainer la bétonisation de toute une zone naturelle, consommer une quantité phénoménale d’énergie, exposer la rivière à des risques de pollution, mettre en danger l'eau, la biodiversité, le climat.
Il va priver de nombreuses familles et habitant.es d’un lieu de détente et de rencontres exceptionnel.
C’est un projet démesuré, inutile qui va rapporter gros aux bétonneurs et sponsors du sport business et peser très lourdement sur le portefeuille des contribuables.
Le tract « L’eau vive, c’est béton » apporte un éclairage synthétique sur les principaux types d’arguments des « anti-stade » :
Une enquête publique est en cours jusqu’au 10 mai 2021 à 17 heures .
Les avis d’opposition accessibles en ligne sont nombreux et très intéressants, appuyant plus ou moins sur les aspects techniques, écologiques ou humains du sujet. Ils posent de nombreuses questions auxquelles le dossier n’apporte aucune réponse ou des réponses trop partielles.
Soutenons les habitant.es d’Epinal et environs opposés à ce projet de sport business écocide. Apportons notre contribution, même symbolique, à cette enquête publique.
L'eau pour la vie, pas le profit !


Journée Mondiale de l'Eau 2021 à Epinal

 

VOIR compte rendu de cette journée et texte d' intervention d'Andréas et Bruno sur le bassin d'Eaux Vives (restitution des interventions des organisations par ordre alphabétique)