Volvic-Danone, Vittel-Nestlé : même arnaque !

2 juillet 2020

 Solidarité avec le Collectif Eau bien commun 63 !

 

Le collectif citoyen "Eau Bien Commun 63" avec le soutien de 20 associations, mouvements citoyens et syndicat lance une pétition à l'attention de la Préfecture du Puy-De-Dôme (63) :

" SECHERESSE 2020 : POUR UNE GESTION EQUITABLE DE L'EAU DANS LE PUY-DE-DOME"

 

La situation de Volvic-Danone dans le Puy de Dôme ressemble à deux gouttes d'eau à celle de Vittel-Nestlé dans les Vosges.

La stratégie économique et la communication des multinationales suisse et française sont les mêmes :
- surexploitation de l'eau bien commun et risque d'épuisement des nappes (2,7 milliards de litres prélevés par Danone, 3,5 milliards par Nestlé) :
- greenwashing et verdissage à gogos ("bouteilles en plastique recyclé, neutralité carbone, protection des aquifères, certification des usines", solidarité avec les populations n’ayant pas accès à l'eau dans le monde...)
- sans oublier bien sûr les dons pendant la crise covid 19.

Les autorités ont choisi de soutenir les intérêts des minéraliers plutôt que de défendre l'intérêt général.
A l'heure du changement climatique avéré (tout le monde en ressent les effets au quotidien), il faut mettre fin à l'embouteillage de l'eau et garder l'eau en priorité pour les habitant.es.
Il est temps de passer à une gestion équitable de cette ressource vitale, dans l'intérêt général des populations et non pour les intérêts de grands groupes privés en particulier agro-industriels comme Nestlé et Danone (sans oublier les distributeurs Suez, Véolia, La Saur... qui profitent grandement,eux aussi, du marché de l'eau).
L'eau est un bien commun, pas une marchandise !
L'eau pour le vie, pas le profit !

 

SIGNER et PARTAGER la pétition du Collectif citoyen "Eau bien commun 63"


Nestle veut céder ses marques d’eau canadiennes et américaines

15 juin 2020

Toute la presse financière en parle :

Nestle veut céder ses marques d’eau canadiennes et américaines

Motif : la production de Pure Life, Poland Spring, Ice Mountain, Zephyrhills et autres ne serait plus suffisamment rentable.
Mais Nestlé n’abandonne pas pour autant le marché North America. Il compte recentrer son business de l’eau sur la vente de ses marques internationales « haut de gamme » à plus fort rendement : Perrier, Aqua Panna, San Pellegrino.
Nestlé et ses actionnaires (qui viennent de voir augmenter leurs dividendes de 10%) veulent toujours plus de profits !

Nestlé est dans la nasse plastique. L’économie circulaire façon capitalisme vert prend mal. Les consommateurs commencent à comprendre  que le plastique recyclé, c'est encore et toujours  sera toujours du plastique. Nestlé est le plus gros pollueur plastique au monde (avec Coca-Cola). Rappelons que les canadiens sont depuis longtemps à la pointe de la lutte contre cette pollution planétaire avec les Blue Communities et Indigenious Communities.

Nestlé rencontre aussi et surtout une opposition grandissante au pillage de l’eau rendu possible par les états et élus complices .
En cédant ses marques nord-américaines, le géant de l’eau espère probablement éteindre le feu des multiples conflits en cours, mettre un coup d’arrêt à l’internationalisation des luttes et des campagnes de presse anti-Nestlé, changer son image.

Mais revenons à la situation en France, dans les Vosges.
- A Vittel, l’eau commence à manquer. Son exploitation va devenir de moins en moins rentable pour Nestlé.
- L’image de marque VITTEL est menacée, à terme, par le projet de nucléarisation du Grand Est (poubelle de Bure, laverie de Joinville…).
- Les scandales se multiplient : épuisement de la nappe, conflit d’intérêt (toujours en attente de jugement), suppression d’emplois (10% d’ici deux ans), dix neuf forages non autorisés…
- Le Collectif Eau 88 n’a rien lâché même après l’abandon du projet de pipelines par l’état.

Maintenant que le groupe Nestlé a décidé de mettre le paquet sur PERRIER (Vérgèze, Gard), quelle solution va-t-il trouver pour se sortir du guêpier de Vittel ?
Les préfet, sénateur, député, maires du coin en ont-ils une idée ?
Et les habitants de Vittel, Contrexéville et environs, ils en pensent quoi ?
Dites NON à Nestlé ! NON au pillage de l’eau par les industriels de l’embouteillage !
L’eau pour la vie, pas pour le profit !


Mété'EAU Nappes

12 juin 2020
Avec le changement climatique et les sécheresses à répétition, le BRGM « s’inquiète notamment pour les vallées du Rhône, de la Saône et les plaines d’Alsace et de Lorraine ». Il vient de présenter « MétéEAU Nappes , un système de modélisation des relevés des réserves d’eau en surface, en souterrain et sur les prévisions météorologiques. Cet outil de prévision pourrait s’avérer précieux pour les préfectures, pour faire appliquer des restrictions d’eau en cas de sécheresse. En anticipant d’éventuelles périodes sèches, les préfets pourraient davantage sensibiliser la population et les professionnels et ainsi éviter de puiser dans les ressources même plusieurs mois à l’avance. »
Espérons que le MétéEAU Nappes du BRGM permettra d’éclairer  le préfet des Vosges Pierre Ory,  futur « Hér’EAU de la gestion de l’eau » des 3 nappes souterraines du secteur de Vittel. Vu le faible nombre de piézomètres publics, ça reste mal barré.
Le BRGM pourra toujours demander les relevés à Nestlé, propriétaire de tous les piéz'EAU nécessaires à une surveillance étroite de la ressource en eau sur « son territoire Vittel, Hépar, Contrex » ?!


La carrière d’Audun le Tiche  : encore un danger pour l'eau !

10 juin 2020

Vous avez découvert, sur FR3 Pièces à conviction, le nouveau projet de carrière à Vexin dans les Yvelines.
Voici un autre projet écocide de même facture, celui de la carrière d’Audun le Tiche en Moselle.
Ils ont en commun de faux arguments sur l’emploi, une concertation publique bidon, un mépris des opposants, une validation des autorités qui met en danger l’eau, l’air, la santé publique, le vivant…
L’état sert directement les intérêts privés de multinationales : le groupe allemand HEIDELBERG-filiale Calcia à Vexin, le groupe français COLAS-filiale Cogesud à Audun, dont BOUYGUES est actionnaire à plus de 90%.
Ces points communs, on les retrouve aussi à Vittel où le groupe suisse NESTLE siphonne les nappes phréatiques en toute impunité pour produire ses bouteilles plastiques Vittel, Hépar, Contrex.

Soutien aux habitant.es du secteur d'Audun opposé.es à cette carrière !
Halte au pillage des ressources naturelles !
Halte aux pratiques industrielles écocides !
L’eau, l’air, la terre pour la vie, pas pour le profit !

 

Pour plus d'infos, c'est par ici : VEXIN   AUDUN


Laverie nucléaire UNITECH : la préfète valide le projet !

10 juin 2020

Le nucléaire est un danger pour l'eau !
La préfète de Haute-Marne vient d'autoriser UNITECH à construire et exploiter une laverie nucléaire en bord de Marne près de Joinville !
En Haute Marne comme dans les Vosges, les préfet.es défendent les intérêts privés de multinationales (Unitech à Joinville, Nestlé à Vittel) au détriment de la santé publique, de l'environnement, du vivant.

Vittel-Joinville, même combat : l'eau pour la vie, pas pour le profit !

 

LIRE ou relire la publication de leauquimord de novembre 2018 intitulée "Vittel-Joinville, même combat"

 

VOIR plus d'infos sur les pages face book de ces cinq associations regroupées dans le  "Collectif contre Unitech" :  Belles Forêts sur Marne,  CEDRA,   EODRA Gudmont Dit NonJoinville Lave Plus Propre

 

 

Actualisation  27 juin 2020

Deux recours en référé auprès du Tribunal Administratif viennent d'être déposés par les opposants à la laverie UNITECH :

- un  par les associations nationales (EODRA, Greenpeace France, Sortir du Nucléaire), avec l'avocat Samuel Delalande afin de faire suspendre les travaux

- un par le "Collectif contre Unitech"    avec l'avocate Corinne Lepage

Ces deux recours sont complémentaires et toutes ces associations travaillent ensemble depuis le début de l'action.


Journée de l'environnement - Jour du dépassement

7 juin 2020

"La crise covid 19 a repoussé de 3 semaines le "jour du dépassement" .

Et si tous les minéraliers du monde avaient cessé leur activité, combien de jours supplémentaires aurait-on "gagné" ?
L'eau est une ressource naturelle vitale, son embouteillage est source de pollution non négligeable (plastique, transports...). L'activité d'embouteillage étant classée dans l'agro-alimentaire, elle n'a pas été suspendue bien que "non essentielle". A Vittel (Vosges), le scandale des pompages Nestlé a été gommé par le préfet et les élus, la recherche de solution au manque d'eau remise aux calendes grecques. Et à Merens (Ariège), le chantier de construction de l'embouteillage en a profité pour avancer à très grande vitesse. Ces deux exemples illustrent comment Journée de l'environnement - la crise covid a aggravé la crise de l'eau.

 

LIRE la publication de rtbf


Stop embouteillage MERENS !

26 mai 2020

Vittel-Merens même combat : STOP embouteillage !

Fin février 2020, leauquimord et un porte parole du Collectif Eau 88 se rendaient dans l'Ariège  pour soutenir la lutte en cours contre le projet d'embouteillage de l'eau à  Merens (voir publication des 28 et 29 février).
Le chantier de construction de l'usine d'embouteillage d'eau ne s'est pas arrêté pendant le confinement. Il a même tourné à très grande vitesse ! A Mérens comme à Vittel, la crise covid a aggravé la crise de l'eau ! Ces embouteilleurs, gros ou petits sont des pilleurs, pollueurs, menteurs. Le pire scandale est qu'ils agissent avec l'aval des autorités et d'élus sans scrupule, qui n'ont que faire de l'intérêt général. C'est intolérable !

 

LIRE la publication de "Stop Embouteillage Merens"

 

NB. Pour info, soulignons que  GSE appartient  intégralement , depuis 2019, au groupe allemand Goldbeck, leader sur le marché de constructions immobilier d'entreprise, implanté en Allemagne, Europe centrale, Europe de l'Est, Sud (Espagne, Italie, Portugal) et en France.


Sortie de confinement à Vittel-Nestlé - Révélation de  forages  illégaux

16 mai 2020

Le déconfinement  coïncide à quelques jours près, avec  la diffusion de l'émission de France 3 "Pièces à conviction" dans laquelle la journaliste Delphine Lopez  révèle l'existence de plusieurs forages Nestlé non autorisés. Du coup, le Collectif Eau 88 a annoncé une conférence de presse le 19 mai pour plus de précisions sur cette importante révélation.

A Vittel, depuis l'abandon du projet de pipeline en novembre 2019, on en est toujours au même point. Le Préfet et les principaux élus locaux sont muets, Nestlé déclare ce qu'il veut, à qui il veut. On ignore tout de l'état des 3 nappes phréatiques et du volume des prélèvements industriels actuels. La campagne municipale et la crise covid ont jeté un voile opaque sur la promesse préfectorale d'un "protocole de territoire" alternatif au calamiteux projet de pipeline. Nestlé continue de pomper, les emplois de baisser (personne n'en parle plus mais n'oublions pas les 110 suppressions de postes annoncées d'ici deux ans). Et puisque la situation avec Nestlé est quasiment inchangée depuis la victoire de l'abandon du pipe-line, on peut voir ou revoir ce remarquable reportage d'AJ+ (avril 2019) qui complète bien celui de FR3 Pièces à conviction


Halte aux profiteurs !

9 mai 2020

 Le scandale de Sanofi a fait du bruit ces derniers temps. Mais il est un autre profiteur qui réussit à se faire plus discret dans les médias mainstream français, c’est Nestlé.
Comment Nestlé profite de la crise Covid ?

 Alors que sonne l’appel au dé-confinement et à la "reprise économique", leauquimord revient sur les deux derniers mois d’activité de Nestlé à Vittel.

 

LIRE et PARTAGER la publication de leauquimord

 

 

 

12 mai 2020 - Le Mouvement Européen pour l'Eau relaie la publication de leauquimord.
While France is calling for the lockdown end and "economic recovery", l'eau qui mord is coming back on the last months of continued activity of the Nestlé company in Vittel.

 "Nestlé is adapting to the crisis" was the headline of the Vosges matin on 14 March. "No supply problem".  The Vittel-Contrex-Hépar water bottling plant, with its noria of trucks, has not stopped running during the covid lockdown. However, its production is not essential. In fact, employees from Vittel, Contrexéville and neighbouring villages were unnecessarily exposed to health risks. Not to mention the hundreds of transporters and employees from online sales platforms or mass distribution who handle all this merchandise.

 

Merci à Europeenwater pour ce partage.

LIRE et PARTAGER la publication sur European Water

 


Oury pilant, pilé !

23 avril 2020
Le préfet des Vosges avait durci les mesures restrictives du confinement en interdisant les rassemblements statiques par arrêté du 8 avril. Saisi par la Ligue des Droits de l'homme, le juge des référés du tribunal de Nancy vient de suspendre cet arrêté.

Cette nouvelle claque dans la figure du Préfet des Vosges laisse le maire et le député de Vittel-Nestlé sans voix (rien sur le site de la ville ni sur les pages facebook de ces messieurs) !
Rappelons que c'est ce même préfet qui avait défendu bec et ongles le projet de pipe-line abandonné par le ministère de la transition écologique durant l'été 2019 !


La sécheresse s'installe déjà et Nestlé pompe toujours

18 avril 2020

Le début de printemps est très très sec. Dans mon jardin à Vittel, les citernes sont déjà vides. J’en suis réduite à utiliser l’eau du robinet pour arroser mes replants de framboisiers et fraisiers, mes semis de légumes. Comme l’herbe ne pousse pas beaucoup, comme j’ai limité la taille pour ne pas ajouter à la souffrance des arbres, je manque de tonte et de bois raméal fragmenté pour le paillage. J’ai dû me procurer vite fait de la paille chez un paysan bio.

Parions que le premier arrêté sécheresse arrivera au moins un mois plus tôt qu’en 2019.

Malgré la sécheresse récurrente de plus en plus précoce, Nestlé Waters conserve l’autorisation de pomper l’eau qui est sous nos pieds. Des centaines de camions continuent d’arriver aux portes de son usine pour transporter les bouteilles de Vittel-Contrex-Hépar à travers l’Europe. Une eau à jamais perdue pour notre territoire ! Sans parler de la pollution !

A Vittel, cette crise de l’eau risque d’être aggravée par la pandémie. En effet, le confinement suspend, pour plusieurs mois sans doute, la procédure de recherche d’une solution au grave déficit de la nappe phréatique profonde. Plus aucune information n’est diffusée par les autorités. Les prélèvements industriels se poursuivent dans l’opacité la plus totale. Nestlé profite aussi du Covid pour se refaire une image « responsable et solidaire » en faisant don aux hôpitaux d'équipements de protection, de chocolat, café et eau … tout en assurant la promotion de sa nouvelle bouteille en plastique de Vittel.

Malgré la crise sanitaire, malgré l’épuisement de la ressource en eau, malgré le changement climatique, les autorités et principaux élus sont fiers et heureux que l’usine d'embouteillage de l'eau continue de tourner.

Incompétence, irresponsabilité, complicité ? Peu importe !

Halte au crime !


Luxfer, OI, Nestlé : jolies bouteilles, sacrées bouteilles ?

10 avril 2020
Quelles sont les points communs entre :

LUXFER leader mondial des matériaux  de haute technologie (usine à Gerzat),

OI ex OWENS ILLINOIS leader mondial de l'emballage verre (usine à Gironcourt)

et NESTLE leader mondial de l'eau (usines à Vittel-Contrexéville et Vergèze/Perrier) :

- leur production, à savoir des bouteilles
- leur accumulation d’un maximum de profits
- leur impact déplorable sur les ressources naturelles et le climat
- leur mépris du vivant .
Quelle est leur principale  différence ?
- l’usine Luxfer de Gervat est la seule à fabriquer des produits essentiels (bouteilles d’oxygène).

Malgré l'urgence sanitaire Covid 19, malgré  l'urgence climatique, elle est la seule que les autorités s'obstinent à ne pas vouloir soutenir.
Chercher l'erreur, le double crime !
L’oxygène et l’eau pour la vie, pas pour le profit !

Soutien aux ex salarié.es de LUXFER à Gerzat !

VOIR VIDEO



Covid 19 - Pas de problème à Vittel-Valley-Nestlé ?

26 mars 2020
Le quotidien régional Vosges matin – Crédit Mutuel nous invite à rendre grâce à Nestlé Waters et à son partenaire MGE (éditions du 24 et 25 mars ) :
- « Nestlé Waters continue de tourner. Conscientes de notre rôle dans l’alimentation de la population, toutes nos équipes sont déterminées à préserver la continuité de nos activités. À ce jour, nous n’avons pas de problème d’approvisionne-ment grâce à nos partenaires logistiques et commerciaux… » déclare la multinationale productrice des marques Vittel, Contrex, Hépar.
- Le groupe de transport MGE, installé depuis peu à proximité immédiate de son très gros client Nestlé Waters, contribue à assurer l'approvisionnement du minéralier. « Notre société est devenue un service public » déclare fièrement le PDG de la MGE.
C’est beau !!! Les responsables syndicaux approuvent ?

« Rôle dans l’alimentation de la population, service public» ?! Foutaise ! De qui se moque-t-on ?
- Nestlé est un des pires prédateurs de la ressource en eau, bien commun ! L’eau en bouteilles n'est pas un besoin alimentaire essentiel et sa distribution ne constitue pas un service public. L'eau pour la vie, pas pour le profit !
- MGE est une société de transports privées qui a profité plein pot du démantèlement de la SNCF !

Rendez l’eau, rendez l’argent ! Et arrêtez d’exposer inutilement vos salarié.es aux risques découlant de la pandémie mondiale !



Journée mondiale de l'eau : le communiqué de FNE sur Vittel-Nestlé

22 mars 2020
L’épidémie de coronavirus a entrainé l’annulation de nombre de manifestations prévues autour de cette journée.
Le confinement ne doit pas nous faire oublier les conflits autour d’ « un problème de taille : un partage inéquitable de l’eau, au seul profit d’intérêts privés pour une ressource aussi rare que précieuse... »
Dans son communiqué du 20 mars, FNE s'appuie sur deux exemples : l'accaparement de l’eau de surface par les agriculteurs irrigants à Caussade, et la prédation de l’eau des nappes souterraines par Nestlé à Vittel.

 

LIRE le COMMUNIQUE de FNE

 


Covid 19 - Premier jour de confinement - 18 mars 2020


Municipales : résultats sans surprise à Vittel !

16 mars 2020

Vittel - Résultat des municipales sans surprise.
Le confinement est ancré depuis 170 ans dans le mode de vie des vitteloises et vittelois qui viennent de  renouveler leur confiance aveugle, sourde  et muette à leurs Maîtres passé et actuel !

 



Municipales : bourrage de virus ?!

15 mars 2020 (jour des élections municipales)

Je me suis rendue au bureau de vote de la mairie de Vittel en milieu de matinée. Les conditions d'accueil ne sont pas conformes à ce qu'on pouvait attendre : rien de prévu pour le lavage des mains à l'entrée et à la sortie des salles de votation ; distance d'un mètre entre les votants non respectée. Au bureau n°1, une file d'attente compacte de près d'un quart d'heure, dans une atmosphère confinée, surchauffée, toutes fenêtres fermées alors qu'il fait 14° et grand soleil dehors.
Imaginons que le virus soit déjà présent à Vittel, les conditions ne sont-elles pas réunies pour faciliter sa diffusion à nombre d'habitants qui se rendent aux urnes ?

 

Mise à jour  16 mars 2020 - "Vittel : le maire confiné dès le 15 mars au soir  : "Franck Perry, 50 ans, a fêté sa victoire derrière un écran de télévision"

 

Mise à jour 29 mars 2020 - "Le député Jean-Jacques Gaultier [...] a été confiné pendant trois semaines pour une infection supposée au coronavirus."

 

Le député et le maire ne sont pas les seuls. Mais omerta oblige, nous ne sommes pas prêts de savoir combien cette campagne électorale - et également le maintien d'activités non essentielles - ont fait de victimes parmi les  habitants de Vittel.