Via Vosges tv - Plaine des Vosges Info - Actu 88 - Vosges matin - France Bleue -  19 et 20 mai 2020

 

 

 

 

 

         

 

             Extrait FR3 - Pièces à conviction 13 mai 2020 -

 Quand Nestlé Waters puise l'eau des Vosges avant d'en avoir l'autorisation - Dans les Vosges, la multinationale Nestlé Waters puiserait une partie de l'eau minérale qu'elle embouteille sous les marques Vittel, Contrex ou Hépar... sans en avoir reçu l'autorisation.

 

VOIR l'extrait VIDEO

 

VOIR l'intégralité du VIDEO REPORTAGE

Conférence de presse du Collectif eau - 19 mai 2020

 Après l'émission de France 3  "Pièces à conviction" sur la situation de l'eau avec Nestlé à Vittel, le Collectif Eau 88 a donné une conférence de presse le 19 mai sur l'un des sites de forage Nestlé non autorisé.

Sa vidéo comprend trois parties :
- Quelques images des échanges entre le Collectif et les journalistes
- Le dossier précis des non autorisations présenté par Jean-François Fleck
- Une référence à la situation internationale et les craintes suscitées par la Crise Covid-19 et les atteintes à l’environnement liées à une volonté de reprise de l’activité économique quoiqu’il en coûte, par Bernard Schmitt.

Le monde d’après sera-t-il pire que le monde d’avant ?

 

VOIR la vidéo du Collectif Eau 88

 

Quatre médias locaux ont assisté à cette conférence de presse. Voici les retours qu'ils en ont fait  :

 

  via Vosges tv

 Forages qui font débat

Nouvel épisode dans le dossier complexe du rétablissement de l’équilibre de la nappe phréatique du GTI de Vittel - Contrexéville exploitée par les collectivités, les industriels et les particuliers : les membres du collectif Eau 88 ont mis à jour des forages non autorisés. Selon Nestlé Waters, l’industriel concerné, les régularisations en cours.

 

Plaine des Vosges Info

 Vittel : le collectif Eau 88 relance le débat sur les forages de Nestlé Waters Le collectif a profité du reportage de France 3 «Pièces à conviction» sur Nestlé Waters, pour fournir des révélations jusque-là ignorées du public.

 

Vosges matin (article réservé aux abonnés)

Nestlé Waters : la question des forages non autorisés fait réagir le Collectif Eau 88.

Le Collectif Eau 88 a souhaité réagir suite à la diffusion de l’émission « Pièces à Conviction », ce mercredi 13 mai sur France 3. Le magazine évoquait un manque d’autorisations

 pour certains forages de Nestlé Waters dans les Vosges. Le

 collectif estime que le nombre a largement été sous-estimé.

 

 Actu 88

Les enjeux des forages non autorisés de Nestlé Waters
Suite au reportage de France 3 dans l’émission Pièces à conviction diffusé le 13 mai, qui met à jour des forages de Nestlé Waters non autorisés, le collectif Eau tenait une conférence de presse pour démontrer que ces forages pourraient être la variable de régénération rapide de la nappe GTI.

Dans les Vosges, plusieurs associations portent plainte contre des forages non autorisés de Nestlé Waters



FR3 Région - 5 mars 2020

Michaël Martin de FR3 se fend d'un premier article subtil

 

Vittel, l'eau, les hôtels, la surexploitation de l'eau, le plastique... et donne la parole souvent de façon un peu inattendue.

 

LIRE l'article



Vosges Matin -23 février 2020

Réunion publique du Collectif eau 88 à Vittel, le 19 février 2020

 

LIRE l'annonce de la réunion par VMLIRE le retour de VM sur cette réunion



viaVosges - 30 janvier 2020

Débat municipales : Contrexéville
Suite à l'interview de Luc Gérèke maire sortant de Contrexéville (et Conseiller général Vice Président de la Commission locale de l'eau), Bernard Schmitt pour le  Collectif Eau 88 a publié un commentaire que voici :

"Lors du débat organisé le 30 janvier 2020 par votre média sur les élections municipales de Contrexéville, Monsieur Gerecke a mis en cause les « associations » et affirmé plusieurs fake-news.[...] Monsieur Gerecke n’est-il pas gêné de participer directement au lobbying de Nestlé ? [...]. Il serait peut-être judicieux que votre média organise un vrai débat autour de la ressource en eau des GTI avec les représentants de notre Collectif Eau 88. Après tout, au bout de 4 ans de lutte, les pipelines de Valfroicourt ont été abandonnés « car c’était une mauvaise solution ». Depuis 4 ans nous préconisions une approche multi-gîte qui va seulement débuter en 2020 et le Préfet des Vosges nous annonce la persistance d’un déficit dans la nappe des GTI pendant encore 9 ans !

 

LIRE le commentaire du Collectif Eau 88



viaVosges tv - Actu 88 - Vosges Matin - 17 janvier 2020

Suite à la réunion de la CLE du 16 janvier, conférences de presse du Préfet et du Collectif Eau 88

 

VOIR Journal TV viaVosges

LIRE article d'Actu 88

LIEN Vosges matin (article réservé aux abonnés)



FR3 Lorraine - viaVosges tv -           France Bleue Lorraine  - Actu 88 -   Vosges matin - 21 octobre 2019



Vosges matin -16 et 17 octobre 2019

Avenir de la nappe des GTI : la réaction d'Anticor

Suite à l’annonce de l’abandon des pipe-lines, six élus pas contents François Vannson (président du CD 88), Luc Gerecke (maire de Contrexéville), Jean-Jacques Gaultier (député), Daniel Gremillet (sénateur), Franck Perry (maire de Vittel) et Jean-Bernard Mangin (maire d'Auzainvillers) ont interpellé l’Etat en lui demandant de « revenir sur les fondamentaux rappelés par la commission locale de l'eau »" (Vosges matin du 16 octobre)

 Dans un communiqué, Marcel Claude, de l’association antiCOR, réagit aux propos de la bande des six (Vosges matin du 17 octobre) :

  "Je suis très surpris de la réaction des élus ce mercredi 16 octobre. Cela fait plus de trois ans que des ONG se battent avec des citoyens pour que Nestlé arrête de mettre en danger la nappe des GTI par ses prélèvements et tienne compte des études des ONG. Anticor a fait un signalement sur le possible conflit d’intérêt de Claudie Pruvost, adjointe au maire de Vittel et conseillère départementale. Comment, dans ce microcosme, on l’a laissée en place comme présidente de la commission locale de l'eau (CLE) ?"

  "Par ailleurs, on ne peut croire que le conseil départemental et le député ignoraient que l'association La Vigie de l'eau, créée avec l’argent de Nestlé et après avec de l’argent public, était présidée par le mari de Mme Pruvost, cadre chez Nestlé… Donc, le contrôle était fait par des gens de Nestlé. Pour beaucoup, ces élus, par leur silence, ont laissé cette situation devenir catastrophique au point d’applaudir des deux mains le nouveau projet de Nestlé prendre de l’eau dans d’autres communes pour continuer à pomper et non pour aider la population, comme on a essayé de nous faire croire. Le positif, c’est qu’ils se rangent dans l’inquiétude d’une bonne franche de la population et on peut dire qu’il n'est jamais trop tard pour bien faire. Alors messieurs, prenez vos responsabilités ! Vous êtes élus pour servir vos électeurs et non aider une multinationale. Et surtout ne parlez pas de l’emploi, car on est passé de 4000 employés à moins de 800 Vittel et Contrexéville."

 




Vosges matin - 3 octobre 2019

Nappe GTI : les projets de pipelines abandonnés

L’Agence de l’eau et l’État veulent abandonner le principe des transferts d’eau et des pipelines autour de Vittel . Le Collectif Eau 88 se « réjouit, mais reste vigilant ». L’État et la préfecture des Vosges appellent à examiner une « solution alternative ».



FR3 Lorraine -  2 octobre 2019

Bataille de l'eau : pas de transferts d'eau à Vittel !

"Un revers pour Nestlé Waters dans les Vosges. Il n’y aura pas de pipelines et de transferts d'eau autour de Vittel pour tenter de résorber le déficit de la nappe phréatique. Une décision de l’agence de l’eau et de l’Etat. Une victoire pour les associations de défense de l’environnement".



ViaVosges Tv - 2 octobre 2019

VITTEL- Le projet de pipelines abandonné !
"Le projet de conduites d'amenée d'eau pour alimenter Vittel et ses environs sans diminuer les prélèvements industriels dans la nappe GTI vient d'être abandonné par les services de la Préfecture, sur recommandation de l'Agence de l'eau Rhin Meuse. Une satisfaction pour le Collectif Eau 88..."

 

VOIR le journal tv de ViaVosges consacré à la conférence de presse du Collectif



Vosges matin - 17 septembre

Le Collectif Eau 88 répond au député LR de la Plaine

Quand le député Jean-Jacques Gaultier passe à l’offensive via Vosges Matin, le Collectif Eau 88 utilise son droit de réponse :

 «"Non ! Monsieur Gauthier, il n’y a pas eu de transparence sous votre présidence [à la CLE]... Non ! Monsieur le député, pas de radicalisme de notre part...

 

LIRE la réponse de Jean-François Fleck pour le Collectif Eau



Actu 88 - 21 juillet 2019

FNE et le Collectif Eau 88 déposent  un recours contre le Préfet des Vosges

Brigitte Boulay est de retour sur le  dossier SAGE GTI avec un point sur  l'historique et la dernière actu de ce dossier.

 

LIRE les articles antérieurs d'Actu 88 (2016)



La Plaine des Vosges  info - 8 juillet 2019

Alerte sécheresse : le préfet des Vosges prend des mesures de limitation de l’eau sur tout le département. 

Le Préfet a réuni le Comité sécheresse le 8 juillet

 et  annoncé les fameuses mesures de restrictions, bien timides il

est vrai, compte tenu de la situation qui risque de perdurer au moins  jusqu’en décembre 2019.  Jean-François FLECK a, comme d’habitude, posé les bonnes questions, soulevé les bonnes interrogations, réitéré les mêmes avertissements. En attendant le compte rendu de cette instance il s’est fendu d’une réaction sur le site de La Plaine des Vosges qui reprend ses propos lors du Comité

 

LIRE Plaine des Vosges INFO et les commentaires publiés par plusieurs membres du collectif

 

LIRE la lettre du Collectif adressée au Préfet,  le 10 juillet 2019

 



19/20 lorraine - 2 juillet 2019

viaVosges tv - 1er juillet 2019

Vosges Matin - 1er juillet 2019

Suppression d'emplois annoncée chez Nestlé-Waters Vittel-Contrexéville

Un reportage du 19/20 Lorraine, avec la réaction de Jean-François FLECK du Collectif Eau 88. Reportage  vite fait et décevant comme d'habitude. Mais qui a le mérite de rendre publique la stratégie de Nestlé (annonce de 120 suppressions d'emplois en "compensation" de l'annonce de 10 millions d'investissement) et le discrédit de la stratégie officielle !

  

LIRE la lettre ouverte du Collectif au préfet suite à l'annonce de suppression d'emplois par Nestlé

 Nappe GTI de Vittel : pour le Collectif Eau 88, "il est plus que temps de dire stop" !

viaVosges tv publie l'intégralité de la lettre ouverte du Collectif Eau 88 au Préfet et Président du Conseil départemental des Vosges suite à l'annonce de 120 suppressions de postes (111 équivalent temps plein) par Nestlé Waters Vittel- Contrexéville. 

Emploi chez Nestlé : un courrier au Préfet et au

Département

Vosges Matin évoque  la lettre ouverte du Collectif Eau 88 au Préfet et au Président du Conseil départemental des Vosges suite à l'annonce de suppression de 120 emplois par Nestlé Waters Vittel-Contrexéville



Vosges Matin - 4 avril 2019

Nappe des GTI : « Des erreurs de jugement de l’État »

Le collectif d’élus opposé au transfert de l’eau entre Valfroicourt et Vittel revient dans le débat sur le déficit de la nappe GTI côté Sud-Ouest. Dans un communiqué, il fustige une concertation publique « non démocratique ».



vià Vosges - TV -   15 février 2019

Retour sur la réunion de clôture de la "concertation"  par la TV départementale vià Vosges.

VOIR REPORTAGE

 

A comparer avec le reportage réalisé le même jour par  la tv sarroise SR1

VOIR LE REPORTAGE

LIRE RESUME en français (merci à Andréas du Collectif eau)

 

Comme le dit Daniel Schneidermann dans Arrêt sur image, pourquoi tant de retenue chez les médias français, proches ou éloignés ?????



Vosges matin - 25 janvier 2019

Nappe des GTI : le deuxième "atelier majoritairement favorable au scénario de la CLE" 

Cet article, Vosges matin reprend les conclusions des organisateurs, sans  faire allusion aux critiques de procédure qui continuent de fuser des tables de "travail" !



Vosges Matin - 14 janvier 2019

Nappe des GTI : Acte II de la concertation

 

Vosges matin évoque les enjeux de l'atelier de concertation pour Nestlé et pour le Collectif eau 88.

Il souligne qu'en parallèle à la  Concertation publique préalable,  l'enquête judiciaire à l'encontre de Claudie Pruvost poursuit son cours. C'est en 2016 que la Conseillère départementale a fait l'objet d'un signalement au Procureur par l'association AntiCOR, pour suspicion de prise illégale d'intérêt dans le cadre de ses fonctions de Présidente de la Commission locale de l'eau du  GTI.