Ici, vous trouverez des articles, publications… sur les luttes en cours contre  le pillage de l'eau par Nestlé,  ailleurs dans le monde.


USA - Maine etc.

Quel avenir pour les marques Nestlé aux USA ?

9 juillet 2020
« Les grandes marques d’eau de Nestlé perdent des affaires. Nestlé envisage de vendre ses marques grand public bas de gamme, à faible marge : Nestlé Pure Life, Deer Park (Californie) et Poland Spring (Maine). Pepsi et Coca-Cola ne seront pas intéressés. Le Financial Times estime que Nestlé aura du mal à attirer un acheteur.
Il y a une autre question qui pourrait rendre difficile la vente des grandes marques d’eau de Nestlé : le recours actuel de 8 états contre Poland Spring Nestlé. »
L’auteur évoque aussi le sujet des eaux Perrier, Arrowhead...
Il s’interroge sur l’avenir des marques Nestlé : « Une autre condamnation pour publicité mensongère pourrait modifier la perception des consommateurs à l’égard des autres marques de Nestlé, comme la pureté des aliments pour bébés Gerber, par exemple. Est-ce que la publicité douteuse pour une marque dans un portefeuille d’entreprise signifie que la publicité pour d’autres marques dans le portefeuille sera également remis en question? » .


CANADA

Les écologistes applaudissent alors que Nestlé vend son entreprise d'eau au Canada

2 juillet 21020
Après des années de critiques de la part de groupes environnementaux, le géant suisse des produits de consommation Nestlé vend son entreprise canadienne d'eau en bouteille, Ice River.
«Il s'agit d'une victoire pour la population de l'Ontario. Il s'agit d'une réponse de Nestlé à la pression du public », a déclaré Robert Case, président de Wellington Water Watchers, un groupe de défense qui avait fortement critiqué l'achat par Nestlé du puits Middlebrook à Elora.
Alors que le communiqué de presse de Nestlé notait qu' Ice River est une entreprise canadienne et familiale, Robert Case[de l'ONG Wellington Water Watchers] a déclaré que c'était toujours l'un des plus grands embouteilleurs d'eau de marque privée en Amérique du Nord."
LIRE le communiqué de presse de Nestlé Canada publié dans CESION ex argus de la presse (lien et traduction en français)


USA - CANADA

Nestlé envisage de vendre ses marques d’eau en bouteille aux États-Unis et au Canada

10 - 11 juin 2020

 Plusieurs journaux financiers (dont Le Figaro) se font le relais  d'un communiqué de presse de Nestlé annonçant que :

 "Pour son activité eau,Nestlé se concentre davantage sur les marques internationales, les marques haut de gamme d’eau minérale et les marques d’eau fonctionnelle, tout en explorant des options stratégiques pour certaines parties de ses activités en Amérique du Nord."

 

17 juin 2020

Qu’est-ce qui se cache derrière cette manœuvre ?

 Franklin Frédérick , brésilien-suisse activiste de l'eau propose une réponse à cette question.  "Il semble qu’il s’agisse de bien plus qu’une simple décision commerciale : il s’agit plutôt d’une manœuvre visant à protéger de la sensibilisation du public la relation étroite entre Nestlé et le gouvernement suisse. Cette stratégie a déjà été utilisée par Nestlé au Brésil en 2018, lorsque la société a annoncé la vente de toutes ses marques d’eau à une société brésilienne."

 

19 juin 2020

Nestlé Waters un colosse aux pieds de plastiques

 Bernard Schmitt du Collectif eau 88 (dont la lutte  converge avec celle des brésiliens,  canadiens et  américains depuis leur rassemblement  "All Eyes on Nestlé" en Ontario) propose des  liens entre cette annonce et ce qui se passe à Vittel avec l'abandon des pipelines.

 

Autres  sites indépendants ayant parlé du sujet :

FAME (Forum alternatif mondial de l'eau)



USA - Michigan

Les démocrates américains lancent une enquête sur l'embouteillage d'eau de Nestlé

18 mars 2020

Aux Etats-Unis comme en France, c’est la même histoire avec l’eau et Nestlé. L’état donne la priorité à la multinationale et non aux habitants, des ONG se mobilisent, des élus d’opposition aussi. Et la réponse de Nestlé est toujours la même : déclaration la main sur le coeur, verdissage, arrosage etc…
Là bas comme ici, de plus en plus de communautés comprennent qu’il est vital de défendre l'eau bien commun.
« La question de la privatisation est plus vaste que jamais. Elle ne disparaîtra pas. »

Dans son article du 3 mars dernier, le journal américain mLIFE fait le point sur la situation au Michigan


LIRE l'article et le résumé par leauquimord



CANADA -USA - FRANCE - SUISSE - Monde

L’eau et les nouvelles puissances coloniales Nestlé : Un conte de plusieurs villes

Janvier 2020

Le brésilien-suisse Franklin Frederick a participé au cycle de conférences #AllEyesOnNestle organisé par les Wellington Water Watchers en Ontario en novembre dernier.

"Les expériences et histoires partagées par des groupes aussi différents que le Collectif Eau 88 – de la ville de Vittel, France – Save our Waters – d’Elora, Canada – ou le Michigan Citizens for Water Conservation – des Etats-Unis – ont montré qu’il existe un modèle commun dans tous ces endroits où Nestlé utilise l’eau pour ses installations d’embouteillage, alors que ces entreprises affirment que tout problème est toujours une question purement locale.

Unissons-nous,  au Nord comme au Sud, pour protéger nos eaux de l’accaparement des corporations et nos démocraties du contrôle corporatif. Il n’y a pas d’autre chemin."

 

LIRE et PARTAGER l'article en français

LIRE et PARTAGER l'article en anglais

LIRE et PARTAGER l'article en portugais

 

 

 

 

VOIR  informations sur All Eyes on Nestlé

 

 



CANADA - Ontario

Galerie de photos -  avec  les activistes de l'Ontario  lors du rassemblement  international All Eyes on Nestlé organisé par les Wellington Water Watchers en novembre  2019 

 

VOIR  informations sur All Eyes on Nestlé

 

 

 

Série de vidéos : nombreux témoignages de solidarité  des canadiens de l'ontario ; certaines  sont en français, d'autres  en anglais  sous-titré (cliquer sur l'icône sous-titres en bas à droite)

Janvier 2020

David contre Goliath

"Dans le comté de Wellington, Nestlé Waters Canada a la permission d’extraire 4,7 millions de litres d’eau par jour dans les puits de Hillsburgh et d’Aberfoyle et, selon Mike Balkwill de Wellington Water Watchers,  » la société a demandé le renouvellement de ces permis, alors qu’elle extrait l’eau sans le consentement des Six Nations sur le territoire desquelles elle opère, et malgré l’opposition publique de plusieurs organisations autochtones.  Et encore une fois, grâce à la résistance des Six Nations et d’autres mouvements de citoyens, le moratoire sur les permis d’eau qui prendrait fin le 1er janvier prochain a récemment été prolongé par les autorités jusqu’en septembre 2020."

 

LIRE le reportage du True North Journal (octobre 2019)

 

LIRE l'article de The Star (décembre 2019) (traductions F)

 

 VOIR ou REVOIR le vidéo reportage de Radio Canada sur Elora (mai 2018)

 



USA - Michigan

Pour accéder au sous-titrage en français : 1) cliquer sur l’icône Sous-titres en bas à droite 2)Cliquer sur l’icône roue dentée sous-titres → traduire automatiquement   → français.

 

 

 

Vidéo  sous-titrée en français (cliquer sur l'icône sous-titres en bas à droite)

 

 

 

 

 

Galerie de photos - Rencontre  avec Gina Luster de Flint  Rising   et  Diane Weckerle du Michigan Citizens For Water Conservationl  lors du rassemblement  international All Eyes on Nestlé organisé par les Wellington Water Watchers en novembre  2019  en Ontario

VOIR  informations sur All Eyes on Nestlé

 

 

Vidéo  sous-titrée en français (cliquer sur l'icône sous-titres en bas à droite)

 

Janvier 2020

Comment Nestlé produit des milliards de bouteilles avec de l’eau gratuite

 

Nestlé embouteille l’eau du Michigan qui ne lui coute rien et la vend avec un grand profit. Et l’État vient d’approuver sa demande de pomper encore plus (Oscéola), malgré une promesse d’emplois non tenue et 80 000 avis défavorable lors d’une consultation publique. En attendant, à seulement deux heures de distance, Flint n’a toujours pas d’eau potable.

 

VOIR la VIDEO reportage AJ+  de Dena Takruri (mai 2018)

 

 

 

A Flint, trois responsables de la qualité de l'eau mis en accusation.

Trois responsables de la qualité de l'eau potable sont accusés d'avoir enfreint la loi sur l'eau potable, de faute professionnelle grave, de destruction d'un bien public et de falsification de preuve. « Ils ont essayé de cacher la vérité aux citoyens et aux autorités gouvernementales par des gestes intentionnels, a déclaré le juge. Ils ont failli à leur devoir de protéger le public, ils ont laissé tomber les gens de Flint. »

 

VOIR les REPORTAGES vidéos de Radio Canada (2016)

 

Véolia et des responsables de la ville étaient au courant du risque d’empoisonnement de l’eau de Flint

Le Guardian a révélé des échanges de courriels de 2015 entre des dirigeants de Veolia et un entrepreneur de la ville montrant que certains cadres supérieurs étaient conscients que le plomb des tuyaux de la ville pouvait s'infiltrer dans l'eau potable. Ils ont soutenu que les autorités de la ville devraient être invitées à changer l'approvisionnement en eau de Flint pour protéger les résidents. Mais l'entreprise n'a jamais rendu publique cette recommandation. À l'époque, Veolia explorait d'autres contrats lucratifs avec la ville.

 

LIRE l’article du Guardian (décembre 2019) avec traduction en français

 

En même temps, Nestlé continue à pomper la meilleure eau et en demande toujours plus…

 

Non Nestlé, l'eau en bouteilles n'est pas un service public !

Diane,  résume  la situation  (décembre 2019)

 « Les organisations de base et les militants ne peuvent pas soutenir plusieurs batailles juridiques contre Nestlé qui est beaucoup trop riche. C'est pourquoi ils ont  exigé que les agences d'État, les tribunaux et leurs élus établissent un état et une jurisprudence pour protéger leur eau dans tout le Michigan. Et ils-ci ont commencé à le faire...

Suite au procès intenté par les défenseurs de l’eau, un tribunal juge que l’eau en bouteilles n’est pas un service public et des élus préparent des lois pour protéger l’eau des habitants.

 

  

LIRE l'article de People Water Board (décembre 2019)

LIRE l'article du Guardian (décembre 2019)

avec traductions en français



USA - Floride

Vidéo  sous-titrée en français (cliquer sur l'icône sous-titres en bas à droite)

Galerie de photos - Rencontre avec Merrillie  et convergence  de lutte avec la Floride lors du rassemblement  international All Eyes on Nestlé organisé par les Wellington Water Watchers en novembre  2019  en Ontario.

 

Janvier 2020

La nappe de Santa Fe River  menacée d’épuisement

« Nestlé pompe 4 millions de litres d’eau par jour en n’ayant à payer que 115 dollars de taxes. De 1950 à 2010, les débits moyens des sources en Floride ont diminué de 32 %, alors que l’exploitation des eaux souterraines a augmenté de 400 %"

 

LIRE articles Guardian, NYT,  Courrier Internat, Reporterre...

 

SIGNER et PARTAGER la PETITION (traduction ci dessus)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

VOIR  informations sur All Eyes on Nestlé

 



USA-Maine

Vidéo s sous-titrées en français (cliquer sur l'icône sous-titres en bas à droite)

Galerie de photos - Rencontre  avec Nickie  et son fils Luke  lors du rassemblement  international All Eyes on Nestlé organisé par les Wellington Water Watchers en novembre  2019  en Ontario. Puis bref séjour à Fryeburg , près de Poland dans le Maine. Quelques photos du parc Poland spring, du  minage/captage,  de Range Pont State Park  un parc naturel avec une importante réserve d'eau avec plage dont l'aménagement de l'accès  aux handicapés a été financé par Nestlé ...(mais pourquoi donc ?).

Janvier 2020

Community Water Justice contre le minage de l'eau par Nestlé

Nos ami.es  activistes utilisent le terme "minage de l'eau" pour qualifier l'activité d'accaparement de l'eau par Nestlé. Sur place, on réalise bien le pourquoi de cette expression.

 

LIRE traduction du communiqué de CWJ

 

Poland Spring Water : une vraie eau de source ?

"Pas une seule goutte de « l’eau de source » vendue en bouteille sous la marque Poland Spring ne provient d’une source, et surtout pas de la source qui porte son nom, selon une poursuite déposée devant un tribunal américain". C'est ce qu' affirme un collectif de 8 États des USA. La source en question serait asséchée depuis presque 50 ans !

LIRE l'article du New York Times et sa traduction en français

(mars 2019)

 

Poland et Vittel : même histoire

Comme à Vittel, l’histoire de la marque Poland Spring commence en 1859 avec l’appropriation de cette eau  par une famille de propriétaires, puis par Perrier que  Nestlé achète  en 1992.  Comme à Vittel, Nestlé épuise la ressource en eau… Comme à Vittel, les habitants résistent...

 

LIRE le résumé sur l'histoire de Poland spring

 

 

 

 

VOIR  informations sur All Eyes on Nestlé



FRANCE

Recul de l'Etat et de Nestlé sur les pipelines à Vittel (Vosges)

Après leur venue à Vittel en février 2019, les Canadiens de l'Ontario ont invité les défenseurs de l'eau de Vittel à participer à la rencontre internationale All Eyes on Nestlé en novembre 2019. Bernard du Collectif Eau 88 et Renée Lise  ont présenté la situation de Nestlé à Vittel  avec cette vidéo réalisée pour l'occasion. 

Après l'abandon du projet de pipelines pour alimenter les habitants de Vittel et permettre à Nestlé de continuer ses pompages, les défenseurs de l'eau bien commun ne lâchent rien et réitèrent leurs exigences.

 

Et aussi, pour les non francophones :

VOIR et PARTAGER la vidéo doublée en  anglais

 

 

 

 

VOIR  informations sur All Eyes on Nestlé